Les accords entre le vin et les plats

 

accords vin et mets

Déguster un vin c'est déjà se mettre dans les meilleures dispositions pour qu'il délivre tout son potentiel et que l'on ressente toute la palette de saveurs qu'il réserve. Nous avons traité du sujet de la dégustation des vins anciens qui sont encore plus sujets à un effort de préparation avant service.

Mais si l'on déguste un bon vin durant un repas, il faut savoir qu'un vin rouge ou un vin blanc s'accorde plus ou moins bien avec tel ou tel type de repas. Comment savoir marier parfaitement votre breuvage et ce que vous vous apprêtez à déguster dans votre assiette ? C'est justement ce que nous allons aborder.

 

L'importance d'un accord parfait entre vin et mets

Il est important de commencer par dire que ce mariage des saveurs dépend évidemment du palais de chacun et s'apprécie différemment d'une personne à une autre. Il n'empêche que certains conseils en la matière restent des valeurs sûres au niveau de la dégustation de votre vin. Il y a des bons réflexes à connaître pour s'assurer d'un accord parfait entre votre bouteille et vos mets.

 

Un vin rouge puissant sera parfaitement mis en valeur par la dégustation d'un plat de viandes rouges plutôt relevé et goûtu.

Un vin rouge plus léger quant à lui va parfaitement s'accorder avec un plat contenant aussi bien de la viande rouge que de la viande blanche. Vous pouvez continuer sur votre lancée durant la dégustation du fromage.

Les vins blancs sucrés sont conseillés avec des mets sucrés, plat comme dessert.

Une bouteille de blanc sec va s'accompagner d'un plat de fruits de mer ou de crustacés.

Un vin blanc corsé va quant à lui parfaitement s'accorder avec un poisson ou une entrée.

 

Il faut finalement éviter certaines associations qui ne sont réellement pas adaptées, et le mariage risque de ne pas faire bon ménage :

  • Le vin blanc et la viande rouge (règle absolue) ou un fromage fort
  • Le vin rouge avec du poisson et des crudités

 

Il est bon de noter qu'un ordre de dégustation des vins est à respecter pour bien préparer le palais et savourer les saveurs proposées par les différentes bouteilles dont vous allez vous délecter.

Si vin effervescent il y a, il sera à présenter en tout début de repas. Pour le vin blanc, le moelleux est à servir après un vin blanc sec pour éviter de déprécier ce dernier. A propos des vins rouges, le corsé vient après un vin rouge plus léger. Concernant les vins rosés, il est à servir avant le vin rouge. Il en est de même pour le vin blanc.

Finalement, la logique est de commencer par un vin doté d'une certaine acidité, pour terminer par un vin sucré.

 

 

Les types de repas

 

association vin et plat

Entrées

Vous êtes au restaurant ou invité à un dîner copieux. C'est le moment de choisir votre entrée et vous vous dites que l'accompagner avec le vin parfait serait quand même une sacrée bonne idée. Et vous avez raison ! Mais que choisir ? Car une entrée peut se présenter sous bien des formes et demeure un met à la composition variée.

  • Foie gras du Sud-ouest : Monbazillac, Sauternes, Loupiac, Barsac
  • Charcuterie : Côte de Blaye, Chinon, Saumur Champigny, Vouvray
  • Carpaccio de poisson : Sancerre, Pouilly-Fuissé, Alsace Gewurztraminer, Chablis
  • Salade composée : Crozes Hermitage blanc, Chinon
  • Huîtres : Chablis, Sancerre, Riesling, Champagne

 

 

Plat

On attaque l'élément principal du repas, le plus nourrissant et le plus complet. Dans un repas, le plat principal peut être d'une grande variété et il va falloir adapter son vin en fonction pour s'assurer de se mettre dans les meilleures dispositions possibles pour déguster son plat… et son vin !

Viande rouge

  • Agneau au curry : Château Chalon, Vin Jaune, Chateauneuf du Pape, Gigondas
  • Bifteck sauce au poivre : Vacqueyras, Hermitage, Chassagne-Montrachet, Saint-Emilion
  • Entrecôte sauce roquefort : Saint-Joseph, Saint-Emilion, Crozes-Hermitage
  • Onglet à la bordelaise : Pessac-Léognan, Chambolle-Musigny, Saint-Estèphe, Médoc
  • Sauté d'agneau à la provençale : Côtes du Rhône, Languedoc, Saint-Emilion

Viande blanche

  • Blanquette de veau aux morilles : Volnay, Chambolle-Musigny, Pomerol, Margaux
  • Filet mignon à la moutarde : Côtes-du-Rhône, Ventoux, Crozes-Hermitage
  • Lapin à la forestière : Saumur-Champigny, Fronsac, Chambolle-Musigny, Volnay
  • Suprême de volaille : Hermitage, Château-Chalon, Châteauneuf-du-Pape, Puligny-Montrachet

Poisson

  • Coquille Saint-Jacques : Chablis, Puligny-Montrachet, Meursault, Pessac-Léognan
  • Moules marinière : Mâcon Villages, Coteaux Champenois
  • Filet de daurade : Meursault blanc, Puligny-Montrachet blanc
  • Sole au beurre : Puligny-Montrachet, Meursault
  • Pavé de saumon sauce hollandaise : Macon-Villages, Saint-Aubin, Jurançon

Riz et pâtes

  • Lasagnes : Lirac, Chianti, Cornas, Côtes du Rhône
  • Tagliatelles : Meursault blanc, Beaune
  • Riz à la créole : Coteaux du Layon, Montlouis sur Loire, Médoc
  • Spaghetti aux cèpes : Volnay, Chambolle-Musigny, Pomerol, Saint-Estèphe

Fromage

  • Camembert : Saint-Emilion, Morgon, Moulin à vent
  • Maroilles : Riesling, Pomerol, Saint-Emilion, Volnay
  • Comté : Château-Chalon, Chablis Grand Cru, Champagne

Bonne dégustation !