2010

Vin rare, millésime 2010

 

Relever le défi de l'année 2009 n'était pas chose aisée, et la cruauté climatique du millésime 2010 a permis une démonstration d'un savoir-faire humain d'orfèvre. Les gelées et coulures ayant entraîné le rendement le plus faible de...

Vin rare, millésime 2010

 

Relever le défi de l'année 2009 n'était pas chose aisée, et la cruauté climatique du millésime 2010 a permis une démonstration d'un savoir-faire humain d'orfèvre. Les gelées et coulures ayant entraîné le rendement le plus faible de ces 20 dernières années. Mais la chaleur et l'ensoleillement flamboyant de l'été ont créé des baies riches en arômes, en acides, et en couleurs, l'accord parfait pour un vieillissement qui révélera une poésie gustative fascinante.

 

En effet, l'année 2010 a été marquée par un hiver rude, et des gelées de printemps tardives, qui ont durement impacter le cycle des vignes, notamment en Alsace et en Bourgogne. Malmenés par les gelées destructrices, les Gewurztraminers alsaciens n'ont pas pu déployer tout leur potentiel. Tandis que les Riesling et Pinots s'en sortent avec une belle concentration, les autorisant à une garde de plusieurs années pour dévoiler leur apogée.

 

Grâce à un talent et des initiatives salvatrices des vignerons bourguignons, la région a finalement été le berceau d'un vin d'une rare qualité. Le vin de Bourgogne du millésime 2010, celui de Bordeaux et de la Côtes-du-Rhône méridionale, se sont distingués par une très généreuse concentration aromatique. L'acidité et les tanins imposants des rouges du millésime 2010 ont permis une garde particulièrement patiente.

Détails Moins de détails
Résultats 1 - 2 sur 2.
Résultats 1 - 2 sur 2.