Comment reconnaître un bon vin ?

reconnaître un bon vin

 Il vous arrive souvent, au restaurant ou lors d’un dîner entre amis, de ne pas réussir à juger si un vin est bon ou non ? Pour que vous puissiez enfin briller en public, nous vous donnons 5 précieux conseils œnologiques pour reconnaître un vin vraiment bon. Suivez le guide !

 

 

1. Soyez objectif

 

Ce n’est pas parce qu’un vin vous plait qu’il est forcément bon, et, réciproquement, ce n’est pas parce qu’un vin ne vous plait pas qu’il doit être mauvais. Lorsque vous jugez la qualité d’un vin, passez outre votre subjectivité ! Un vin est bon lorsqu’il répond à des critères bien définis, lesquels sont décrits ci-dessous.

 

 

2. Un bon vin a une belle robe

 

La première étape de la dégustation est strictement visuelle. L’examen visuel permet d’apprécier la robe du vin et donne de premiers indices sur la qualité de celui-ci. Un vin de qualité possède en effet, généralement, une robe intense et brillante. La teinte donne aussi une idée de l’âge d’un vin. Un vin rouge qui tire vers le rouge brique/brun et un vin blanc qui tend vers le doré sont souvent d’un vieux millésime.

 

 

3. Un bon vin possède des fragrances complexes

 

Après avoir passé le vin à l’examen visuel, il est temps de sortir votre nez ! L’odeur d’un vin est révélatrice de sa qualité. Un vin qui contient un ensemble de fragrances complexes est souvent un bon vin. Les odeurs de vin se divisent en 6 grandes catégories, elles-mêmes contenant une large variété d'arômes :

Floral

  • Floral : rose, jasmin, acacia, fleurs d’oranger

Fruité

  • Fruité : fruits rouges, fruits à noyaux, fruits exotiques, fruits ecs

Végétal

  • Végétal : champignons, bois, cèdre…

Aromates et épices

  • Aromates et épices : miel, cannelle, poivre, girofle…

Animal

  • Animal : cuire, gibier, fourrure, musc…

Empyreumatique

  • Empyreumatique : cacao, tabac, café..

 

Une septième catégorie est dédiée aux défauts d’un vin : bouchon, moisi, pourri, acétique, éthanol...

 

 

comment reconnaître un bon vin

4. Un bon vin est long en bouche

 

Après avoir observé et senti le vin, vous allez pouvoir le goûter. Autre signe distinctif d’un bon vin : il est long en bouche. Cela signifie que ses arômes restent un moment en bouche, une fois le vin goûté. Si un vin est long en bouche, c’est qu’il est doté d’une bonne persistance aromatique. Bon à savoir : l’unité utilisée pour exprimer la durée en bouche est la caudalie (équivalent de la seconde). Ainsi, la durée en bouche peut être courte, moyenne, longue ou lente.

 

 

5. Un bon vin est équilibré

 

L’équilibre d’un vin renvoie au juste assemblage de ses 4 grandes caractéristiques. Un vin finement équilibré sera bon, tandis qu’un vin dont l’une des caractéristiques sera déséquilibré, est donc mauvais. Ainsi, l’équilibrage du vin prend en compte :

L’acidité

  • L’acidité, synonyme de la fraîcheur d’un vin. C’est l’absence ou le trop-plein d’acidité qui font qu’un vin va être alcooleux, sucré ou tannique.

L’amertume

  • L’amertume qui fait référence au tanin du vin - c’est l’amertume qui donne parfois au vin un côté râpeux, qui assèche la langue.

Sucré

  • Le sucré, qui apporte douceur et gourmandise au breuvage

Moelleux

  • Le moelleux, qui varie en fonction de l’alcool et du sucre.

 

Lorsque tous ces piliers sont justement équilibrés, il y a de fortes chances que vous soyez en train de boire un bon vin.