Continuité de nos services, livraison assurée et 10% de remise sur notre cave avec le code "Ravito"

L’impact de la canicule sur les vignes

 

 

effet de la canicule sur le vin

Les étés sont de plus en plus chauds. En 2019, les vignobles ont énormément soufferts des fortes chaleurs et de la sécheresse. Il y a fort à parier que les canicules vont se multiplier et vont être de plus en plus fréquentes au fur et à mesure du temps. Mais quels sont exactement les effets sur les vignes ?

 

 

Les méfaits de la canicule

 

Vous vous en douterez, mais la chaleur est responsable de nombreux méfaits sur les vignobles.

 

Les vignerons vous le diront, leur pire cauchemar est bien évidemment les incendies qui peuvent se déclencher naturellement sous l’effet de la chaleur extrême. En 2019, 7 864 hectares de terre ont été ravagés dans l’Hérault. Le vent provoque la transpiration de la vigne et à terme, cela va accentuer la brûlure. Même les espèces de plantes, normalement les plus résistantes, ont souffert cette année-là et des dégâts ont pu être constatés. Une cellule de crise a même dû être ouverte pour indemniser les personnes qui ont vu leur principale source de revenus partir en fumée.

 

Certains vignerons ont constaté que le soleil brûle les baies et assèche les plantes. Ils doivent donc se réveiller souvent à l’aube ou veiller tard pour pouvoir faire la vendange et limiter la perte des plantations. Il est important de rappeler que les champs n’ont pas le droit d’être irrigué en France. Il est donc impossible de les hydrater ou de les rafraîchir, la nature doit être subie sans possibilité de lutter contre elle.

 

La chaleur peut changer la teneur en alcool d’un vin, car le raisin sera alors plus sucré et sa structure organoleptique va se déséquilibrer.

 

De plus, les vignes ont tendance à mal vivre les chocs thermiques. Elles peuvent passer de 10 degrés au matin à 40 degrés en plein soleil toute la journée deux jours plus tard.

 

 

Les bienfaits de la canicule

 

Il ne faut pas se méprendre, la chaleur a aussi des bienfaits, bien qu’ils ne soient pas très nombreux.

 

Tout d’abord, grâce à la chaleur, le risque de mildiou diminue. C’est une bonne nouvelle parce qu’en effet, le mildiou est responsable chaque année de la dévastation des cultures et de la baisse de rendement des cultivateurs. Cette maladie a tendance à se développer lorsque le temps est humide. La canicule arrive souvent à une période de la culture où la plante comprend qu’elle doit protéger ses fruits au lieu de ses feuilles.

 

L’avantage du raisin est qu’il se récolte au mois de juin. Il ne pourra donc pas souffrir des prochaines canicules de pleine saison.

 

Les champs des régions du Sud ont certes étaient dévastés, mais d’autres régions ont connu une canicule moins forte et ont pu s’imposer sur le marché, notamment la Bourgogne et l’Alsace. De plus, dans ces régions, la chaleur a provoqué un stress hydrique qui a poussé la vigne a protégé ses raisins plutôt que ses feuilles.